De la reconnaissance

Les femmes envoyées au front de cette épidémie (78% du personnel hospitalier, 90% des infirmières et aides-soignantes) seront-elles reconnues à leur juste valeur ou occuperont-elles aussi peu les livres d’histoire que les tirailleurs sénégalais?

En France, à chaque fois qu’une minorité risque sa vie, on a tendance à l’oublier bien trop vite.

Publié par suziegroove

Touche-à-tout intéressée par l'écriture, la cuisine et la programmation. J'essaie de créer des tutos simples et pratiques tout en vous partageant mon expérience.

2 commentaires sur « De la reconnaissance »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :